La formidable histoire de la Air Jordan 5

Air Jordan 5 - White/Black-Fire Red - 1990

Si vous passez dans le coin, c’est très certainement parce que vous êtes au moins autant fan que moi des Jordan Retro. Et vous devez sans doute à ce titre vous intéresser à leur histoire car, soyons clairs, si les premières chaussures qu’a portées Michael Jordan sur les parquets ont cartonné, c’est aussi et surtout parce qu’elles sont chargées d’histoires. Ni une, ni deux, je vous propose donc de sauter une fois de plus dans ma machine à voyager dans le temps. Vous pourrez ainsi vous replonger comme il se doit au tout début des années 90 pour retracer les origines d’un autre basket légendaire de MJ : la Air Jordan 5.

Michael Jordan avec la Air Jordan 5 aux pieds
Michael Jordan, ici à droite, avec la Air Jordan 5 aux pieds

La plus agressive de toutes les Air Jordan ?

L’histoire de la Air Jordan 5 débute donc en 1990. Pour resituer le contexte de sa création, mais aussi l’environnement dans lequel elle a été imaginée, je vous rappelle que c’est cette année-là que sont également sorties les Nike Air Max 90. Si je vous parle de cette basket qui est entrée elle aussi au Panthéon des sneakers il y a bien longtemps, c’est parce son designer est le même que celui des AJ5. Son nom ? Tinker Hatfield, évidemment. Les deux silhouettes affichent d’ailleurs distinctement sa signature créative. Voyez plutôt le coussin d’air apparent que l’ancien architecte a soigneusement disposé au niveau du talon à la fois de la Jordan 5 et de la Air Max 90.

Bien, refermons cette parenthèse pour retourner sur les parquets et repartir à la découverte de cette fameuse Air Jordan 5.

Une basket inspirée de l’aviation américaine

Ce qu’il faut avant tout savoir au sujet de la Air Jordan 5, en plus de son année de création, c’est que son design est étroitement inspiré d’un avion de chasse utilisé par l’armée américaine au cours de la Seconde Guerre mondiale. Pourquoi un avion de chasse ? Tout simplement parce que c’est de cette façon qu’était considéré à l’époque Michael Jordan par les spectateurs et les medias US. En 1990, le natif de Brooklyn n’a encore rien gagné avec les Bulls, mais il a déjà bouclé 6 saisons remarquables avec l’équipe de Chicago ponctuées par plusieurs titres personnels : ‘’Rookie of the Year’’ au terme de sa première année professionnelle en 1985, MVP de la saison régulière en 1988, défenseur de l’année toujours en 1988, sans compter les deux Slam Dunk Contest décrochés en 1987 et 1988.

Tinker Hatfield n’y est donc pas allé par quatre chemins et a puisé l’inspiration dans un Mustang B-51 pour retranscrire le plus fidèlement possible la détermination de Michael Jordan sur des baskets. Vous savez à présent d’où viennent les emblématiques dents de requin incrustées sur le devant de la semelle de la Jordan 5. En termes d’agressivité, avouez qu’il ne pouvait pas faire mieux !

Mustang P-51
L’avion Mustang P-51 qui a inspiré le design de la AJ5

Parmi les autres nouveautés de la chaussure, il convient de s’attarder encore un peu sur la semelle. Vous aurez remarqué que celle-ci est dotée d’un revêtement extérieur translucide laissant apparaître un Jumpman sur l’avant du pied. Il s’agit d’un détail esthétique loin d’être anodin dans la mesure où nous n’avions jamais vu avant une telle caractéristique visuelle sur une paire de Jordan.

Intéressons-nous maintenant à la structure de la AJ5. Nous sommes ici en présence d’un modèle ‘’Mid’’, autrement dit, caractérisée par une coupe mi-haute renforcée au niveau de la malléole pour offrir au joueur un meilleur maintien de la cheville. Dans la même optique, mais aussi et surtout pour faciliter le laçage, Hatfield a ajouté un clip sur le haut des lacets. Pour l’anecdote, il a tenté d’équiper la Jordan 6 d’un tel système l’année suivante mais la NBA a interdit cette fois son usage. Pour ce qui est des matières, le designer a repris les codes de la Air Jordan 4. Sa tige se compose donc de cuir et d’un quarter panel dont la finition plastifiée évoque celle d’un grillage. La languette, rembourrée au même titre que la doublure interne, est agrémentée pour sa part d’une finition réfléchissante en 3M, une seconde excentricité artistique qui a finalement été très bien accueillie grâce à son mariage parfait avec la dimension translucide de la semelle extérieure.

Des Chicago Bulls au Prince de Bel-Air

Un retour sur les origines sur de la Air Jordan 5 ne serait pas complet sans un petit focus sur son tout premier coloris, le mythique ‘’Black/Fire Red’’ de 1990. Celui-ci affiche une base blanche contrastée par des notes de rouge sur la doublure interne, le logo ‘’Nike Air’’ au talon et les dents de requin sur la midsole. L’empreinte est sublimée par une semelle noire agrémentée du même gris que celui de la partie supérieure de la languette sur laquelle trône un Jumpman également rouge. Sachez que cette déclinaison a servi de base de travail aux équipes créatives de Nike pour la conception d’un autre colorway OG : le ‘’White/Fire Red’’, sorti dans la foulée du précédent, et qui ne se démarque que par la manière dont il associe le rouge et le noir ainsi que le numéro 23 de Michael Jordan brodé sur l’arrière du pied. C’est pour cela que ces deux itérations de la Jordan 5 se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Je précise par ailleurs que toutes les deux sont inspirées de la tenue ‘’away’’ des Chicago Bulls, d’où la prédominance de blanc.

Michael Jordan avec ses AJ5 "Fire Red" de 1990
Michael Jordan avec ses AJ5 « Fire Red » de 1990

Parmi ses ambassadeurs de renom, la Air Jordan 5 peut se vanter d’avoir compté Michael Jordan et un certain Will Smith. Avant de percer au cinéma dans des blockbusters tels que Bad Boys, Men in Black ou encore Wild Wild West, l’acteur originaire de Philadelphie a effectivement joué un rôle prépondérant dans la popularisation de la AJ5 en la portant à plusieurs reprises sans lacet dans la série Le Prince de Bel-Air. Son coloris préféré était le ‘’White/Grape Ice-New Emerald’’ de 1990, plus couramment surnommé ‘’Grape’’, que Nike et la Jordan Brand ont réédité en 2018 dans une version ‘’Fresh Prince’’ dénuée de lacets. Un bel hommage que vous pouvez à présent vous procurer sur les plateformes de resell spécialisées, à commencer par StockX.

Will Smith et ses Air Jordan 5 NRG "Fresh Prince"
Will Smith et ses Air Jordan 5 NRG « Fresh Prince »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *